top of page

Actualités 

blog niouzes de la cie

  • Photo du rédacteurSyméon Fieulaine-Modange

Non pas vraiment, même si on pourrait nous accuser d'y être pour quelque chose,on aime bien le soleil aussi.

Pour mémoire, notre désir de partager l'eau du ciel, c'est en référence à la sécheresse culturelle et sociale que connaissent certains espaces, certaines périphéries, même s'il existe bien des formes de culture vivace dans tout endroit, comme les plantes courageuses (https://magazine.laruchequiditoui.fr/les-plantes-courageuses/), qui sur un bout de béton, même là, elles se posent et s'attendrissent.


C'est de cet endroit que l'on parle, dont on vous donne des nouvelles, de ce Salon des impatients installé au cœur du quartier du Stade de Chalon sur Saône.

En ce mois de mai pluvieux, on ne le dira jamais assez, la tour J qui abrite notre soucoupe volante pour aller voir ailleurs, vit ses dernières heures. L'immeuble brûlé, lépreux, aux vitres béantes, juste à côté, il reste. Gardant dans son ventre, "notre météorite". Ce caillou que "l'espace" un jour a laisser tombé sur ce centre de formation où des jeunes apprenaient à construire*.

Toujours étonné de la manière dont les espaces se transforment et/ou disparaissent, sans que la place que tient la mémoire commune, la mémoire des lieux, des évènements, soit valorisée, mise en perspective pour (re)construire ce qui est en train de tomber.


C'est pour ça que nous sommes attentif aux récits.

Non pour un rapport nostalgique au temps qui passe, mais car ils définissent autant ce qui a été que ce qui va advenir.


"L’architecte pense toujours au futur, un peu au présent et jamais au passé. Se tourner vers le passé, le réélaborer, le revisiter est pure folie. Dans un monde qui veut nous rassurer avec des certitudes, moi je vais de l'avant avec des incertitudes.

Je déteste la discipline.


Un véritable architecte, un véritable urbaniste, ne doit pas s'abstraire du chaos. Il doit y plonger."

Massimiliano Fuksas in Chaos sublime


Construire une maison, une ville, un pont, construire une histoire c'est une seule et même chose; nous habitons notre langue comme une maison, on la partage comme on partage un abri.


C'est pourquoi les projets de la compagnie pour ce deuxième semestre 2024 font la part belle à la construction, la coconstruction et au langage.(infos précises et détaillées à suivre)



En commençant par

le 29 mai à 17h une rencontre projection avec le réalisateur Samy Sidali pour échanger autour de son film AOC.grâce à Passeurs d'images et Floriane Davin.

Puis ailleurs et ici

Le 15 juin, le Memory Phone rejoint le Havre pour un évènement de la SMAC le TETRIS, histoire de voir ailleurs comment s'invente les communs.

Le 20 juin nous accueillons le musicien Smadj en clôture de marché avec la Péniche, pour un déjeuner sortie du sac tout en sonorités.

Le 21 juin nous serons avec le spectacle "Coubertine" et des ateliers à Chagny pour l'édition 2024 de Terre de jeux .Moment qui se prolongera jusqu'au WE d'après.

Le 28 juin nous présenterons une étape de travail de la création en cours pour "l'école au bout des planches" avec le CICFM à l'Espace des Arts.


En juillet 2024 Mythologic Factory notre Fablab accompagne à la direction artistique et technique, un espace d'expérience avec NF Etudes pour le festival Terre du Son sur les futurs et nos écologies.


Les ateliers vidéos pour le projet "La palissade", près de la tour J, continuent cet été avec peut être,d'autres actions "suprises" (économie quand tu nous tiens;-)- à suivre.


Comme quoi la pluie, ça ne (re)fait pas pousser des immeubles, mais des actions, des rencontres ici et là, et peut être des abris éphémères avec des gardiens bienveillants pour se protéger des orages si il le faut, et de ce qui détruit.


On sera heureux de vous croiser, dans ces espaces, pour échanger, jouer, inventer et rêver à l'avenir.




  • Photo du rédacteurSyméon Fieulaine-Modange


Nous étions au Pavillon de l'Arsenal à Paris, pour une présentation performance des "Aveugles".


Cette présentation a eu lieu suite à notre sélection par le comité organisateur de la conférence AD REC mené par l'ENSCI - Les ateliers et l'ENSBA Lyon, avec le soutien du ministère de la Culture.

Le thème était" les frontières de l'art et du design dans un monde en mutation explorer les limites et les potentiels de l’art et du design face aux défis contemporains ». t nos aveugles à leurs manière, explorent ces limites.


Ce fut l'occasion de faire vivre l'installation sous forme autonome, d'utiliser la matière des étapes précédentes, mais surtout d'imaginer un final un peu différent avec un DJ set "aveugles Remix" performer par Lucien Fieulaine.

(bientôt en écoute sur le site)


Le résultat fut étonnant et les retours très positifs, voir enthousiaste, avec toujours en background les rencontre inattendues que génère une création qui se ré-invente à chaque fois sur le lieux où elle se pose.* Le texte de Maeterlinck et notre approche, au contact d'un public plus orienté design et recherche, a créé des échanges intéressant et riches sur la question de "comment communiquer" autour des enjeux environnementaux et sociétaux du moment; question à laquelle nous tentons modestement de répondre avec cette objet hybride et mouvant.


Nous tenons à remercier l'équipe du festival pour son accueil, Julien Poitoux et Perfect Live toujours à l'écoute pour l'accompagnement technique, mais aussi les artisans anonymes de ces "glanages" insolites qui nous ont permis de constituer (à la capitale;), cet embryon de "forêt septentrionale".

Mais aussi et surtout à notre communauté d'"Aveugles" qui participent et prêtent leurs voix à ce projet et lui donne cette dimension onirique et collective qui fait partie intégrante de la ligne Artistique de la compagnie.

Si le projet vous intéresse et que vous désirez nous rejoindre, BIENVENUE !! (mail: lesfaiseursdepluie@wanadoo.fr Objet : JoinBlind)


Prochaine étape, résidence de travail à La Péniche à Chalon-sur-Saône, avec peut-être une sortie de résidence à confirmer, et en attendant les prochaines dates.


*Détail projet : « Les Aveugles, pour un retour à la forêt » est une installation constituée de l’enregistrement de 12 voix qui ne se connaissent pas et qui sont restituées dans l’espace de la performance. Chaque comédien a reçu son texte sans connaître celui des autres ni les autres comédiens, il s’enregistre à « l’aveugle ».0 chaque représentation de nouveaux aveugles rejoignent la communauté pour une infinie variété de partition possible.

Cet espace sensoriel évoque notre rapport à la nature, l’inquiétude et l’incertitude qui la caractérisent et les enjeux de notre époque -



« Les Aveugles », c’est aussi une réflexion sur le commun, ce qui fait œuvre car elle se nourrit à chaque performance du passage de ses visiteurs, de ce temps partagé et se recompose au fur et à mesure en temps réel par strates:

  • en invitant les visiteurs à enregistrer leurs voix,

  • à témoigner de ce qui pour eux c’est « être aveugles »

  • pour composer ensemble la scénographie, en cherchant ce qui constituera cette « forêt septentrionale » où nous irons nous perdre pour mieux se retrouver.


Cette pièce peut être jouer dans différentes langues en lien avec différentes cultures en s’adaptant au lieu de présentation en prenant la forme : d’une pièce pour théâtre (dans les théâtres ou en forêt) ou comme ici, sous forme d’installation/performance.


Pour toutes informations ou demandes concernant le projet, sa production et sa diffusion : lesfaiseusrdepluie@wanadoo.fr





  • Photo du rédacteurSyméon Fieulaine-Modange

Depuis le début du mois de mai, le 7 exactement, nous avons commencé l'action Chagny haut en couleurs en partenariat avec la mairie de Chagny et le projet terre de jeux qui accompagne les JO Paris 2024.


Ce projet, c'est des ateliers avec toutes les écoles de Chagny, pour des présentations ludiques et thématiques où le théâtre et nos "fameuses couleurs" se rejoignent.


Comment on raconte une histoire à partir d'une image, qu'est ce qu'elle peut bien nous amener à inventer ? Peut être que le grand-père lui a une idée ?


C'est pourquoi l'action Chagny en couleurs va à le rencontre de toutes les générations, pour que les petites histoires individuelles forment une grand histoire collective. Renouant ainsi avec les origines des JO qui à l'époque faisait la part belle aux arts et à la poésie.

Photos #Ecolebellevue, les tangrams s'invitent à la récréation

Un atelier aura lieu le 31 mai de 10h à 12h

à la bibliothèque de Chagny


En parlant d'histoire, un memory phone est installé à l'office du tourisme et permet de laisser un message, un souvenir en lien avec le sport ou pas, que vous pourrez découvrir grâce au vélo mémoire lors de l'événement terre de jeux qui se déroulera les 16 et 17 mai sur la place d'armes de Chagny.


Vous pouvez aussi retirer une enveloppe avec des couleurs chez les commerçants partenaires et à l'office du tourisme, pour décorer vos fenêtres et laisser rentrer la couleurs grâce au beaux jours qui arrivent.


N'hésitez pas à nous faire parvenir vos créations et les histoires qui vous reviennent en mémoire; les couleurs ont le pouvoir de nous faire voyager dans le temps et l'espace - Bienvenue à vous !!



Pour tous renseignements complémentaires et pour nous faire parvenir vos histoires; après une ballade à vélo sur la voie verte (votre périple restera dans la mémoire chagnotine; une adresse mail :





Actualités 

  • Page Facebook Les Faiseurs de Pluie Mythologic Factory
  • Instagram Syméon Fieulaine
  • Videos de la Cie Les Faiseurs de Pluie
bottom of page